• Loïc Piaux

Colombie : Bogota s’attaque à la corrida

Le 10 juin 2020, la mairie de Bogota a approuvé par 32 voix un projet municipal visant à décourager la pratique de la corrida. La proposition de la conseillère Andrea Padilla consiste à bannir les instruments de torture tels que les banderilles, les piques et les épées et à interdire la mise à mort des taureaux.


La corrida est pratiquée en Colombie depuis 1931. Avec la France, l’Espagne, le Portugal, le Mexique, l’Équateur, la Bolivie, le Venezuela et le Pérou, elle fait partie des 9 pays dans le monde où cette manifestation taurine est autorisée.


Cependant, l’opinion publique est de plus en plus critique envers cette pratique et les avis divergent. Un art ancestral pour certains, une torture animale pour d’autres, les débats sont souvent houleux lorsque l’on évoque la corrida.


Le 10 juin dernier, la mairie de Bogota, capitale colombienne, a, semble-t-il, choisi son camp. Elle veut stopper les corridas. Par son arrêté municipal, elle veut interdire tous les « instruments qui lacèrent, coupent, mutilent, blessent, brûlent ou font mal, de quelque forme que ce soit, aux animaux de même que la mise à mort du taureau ».


Par la même occasion, le conseil municipal a également réduit le nombre de corridas à 4 par année au lieu de 8 et a augmenté les taxes pour les organisateurs de ce genre d’évènements. Tout est donc en place pour dissuader ces pratiques ancestrales.


Cependant cet acte de la municipalité de Bogota reste plus symbolique qu’autre chose. En effet, le problème de cette initiative, c’est qu’elle n’est pas légale. Seule l’Assemblée nationale colombienne a le pouvoir d’interdire ces manifestations.


Juan Bernardo Caicedo, président de la Corporation taurine de Bogota le sait bien, et n’a pas tardé à réagir en qualifiant le projet d’ « illégal » et d’ « inconstitutionnel ». Il a d’ailleurs ajouté qu’il fera appel « aux voies juridictionnelles pour intenter tous les recours nécessaires. ».


La corrida est donc encore loin d’être abolie en Colombie, mais une initiative de la sorte sonne comme un coup de pied dans la fourmilière qui pourrait changer bien des choses à l’avenir.


©Colin Trudel

©2020 par Créatif +. Créé avec Wix.com