• Loïc Piaux

Des actionnaires du géant pétrogazier Total ont déposé une résolution climat

Mis à jour : mai 26


Le 15 avril dernier, un groupe de 11 actionnaires de l’entreprise Total a déposé une résolution climat pour lui faire respecter les accords de Paris en réduisant drastiquement ses émissions de gaz à effet de serre (GES). Le conseil d’administration devra voter pour ou contre le 29 mai prochain.

Le géant énergétique Total, base la majorité de ses activités sur des ressources fossiles comme le pétrole et le gaz naturel. Selon Actu Environnement, il est à l’origine de 1 % des émissions mondiales de GES. De plus, la directrice de Reclaim Finance, Lucie Pinson, déclare qu’il serait le premier émetteur de GES du CAC 40 et investirait deux fois plus dans l’exploration d’énergies fossiles que dans des énergies renouvelables.

Même si Total est coutumier des attaques d’ONG environnementalistes en tous genres, c’est la première fois que la critique vient de ses propres actionnaires. Parmi eux, la Banque Postale, Le Crédit Mutuel, AG2R ou encore Meeschaert.

Avec leur résolution climat, le groupe d’actionnaires demande une réduction en valeur absolue des GES, le désengagement dans les énergies fossiles et l’investissement massif dans les énergies renouvelables. Ainsi, ils espèrent que la multinationale française répondra aux attentes de l’Accord de Paris de 2015 qui vise à la neutralité carbone d’ici à 2100.

Pour se défendre, Total met en avant ses quelques investissements dans l’éolien, le solaire ou encore le stockage d’électricité. Ces mesures sont jugées insuffisantes. Selon ses environnementalistes, pour atteindre les objectifs fixés par l’accord de Paris, le groupe français devrait réduire ses émissions de 40 % au minimum et sa production de 35 % environ.

Si la résolution est votée, Total devra donc cesser l’exploration et l’exploitation de nouvelles réserves d’hydrocarbures, comme celle du Mozambique où des gisements sont en ce moment à l’étude.

Bien que le groupe d’actionnaires ayant déposé la résolution ne représente que 1,35 % du capital de Total, l’espoir d’un changement stratégique drastique de la compagnie est permis. Le conseil d’administration validera ou non cette résolution le 29 mai prochain. Affaire à suivre de près donc.


©Mariana Calil













©2020 par Créatif +. Créé avec Wix.com