• Loïc Piaux

L’État malais de Terengganu interdit la vente d’œufs de tortues

Le 21 mai dernier, les autorités malaises ont annoncé que, d’ici la fin de l’année, le commerce d’œufs de tortues marines sera interdit dans l’État de Terengganu, important lieu de ponte dans le nord-est de la Malaisie.


L’État de Terengganu a donc décidé de stopper le commerce d’œufs de tortues marines et va œuvrer pour la protection de ces espèces.


Après de nombreuses pressions de la part des associations animalières, les autorités locales se sont rendu compte que les tortues étaient de moins en moins nombreuses à venir pondre sur leurs plages et que leur population chutait drastiquement.


Et pour cause, en plus d’être victimes de la pollution des océans, elles sont chassées pour leur chair et leur carapace. Leurs œufs, quant à eux, font partie intégrante de la culture malaise. Ce sont des mets très prisés et parfois même considérés comme aphrodisiaques.


L’année dernière les œufs de tortue luth avaient déjà été retirés du marché. D’ici la fin de l’année, ce sont les œufs de toutes les espèces de tortues qui seront interdits à la vente, notamment ceux de la tortue imbriquée, de la tortue olivâtre et de la tortue verte, toutes trois habitantes des eaux malaises.


À noter que chaque État malais a le pouvoir de décision sur l’autorisation de ce commerce. L’État de Terengganu rejoint ainsi celui de Sabah et de Sarawak dans l’interdiction de ce commerce, mais les autres continuent d’autoriser ces pratiques jusqu’à présent.


©Damien Ronto

©2020 par Créatif +. Créé avec Wix.com