• Léa Villalba

L'Islande annule la chasse à la baleine en 2020

La COVID-19 peut parfois avoir des conséquences positives : aucune baleine ne sera tuée par la main de l’Homme cette année en Islande.


L’entreprise Hvalur HF a renoncé pour des raisons de transformation et d’exportation plus difficiles. IP-Utgerd quant à elle a décidé de mettre fin à son activité. C’est la deuxième année consécutive que la chasse à la baleine n’a pas lieu en Islande. L’année dernière, Hvalur HF avait indiqué manquer de temps pour préparer ses navires.


Malgré l’existence d’un moratoire international sur la chasse commerciale depuis 1986, l’Islande a harponné plus de 1700 baleines au fil des années. Le moratoire a été mis en place par les pays membres de la Commission baleinière internationale (CBI) qui cherche à éviter l’extinction de plusieurs espèces de cétacés. L’Islande et la Norvège ont rejeté ce moratoire et chassent le deuxième plus gros animal au monde sur une base commerciale depuis plusieurs années.


Le Japon a décidé de reprendre la chasse à la baleine l’an dernier ; Tokyo ayant quitté la CBI à la fin 2018. On estime que le pays aurait tué plus de 10 000 baleines en 30 ans.


En 2018, 146 rorquals communs et six baleines de Minke (petits rorquals) ont été harponnés dans les eaux islandaises. Les quotas de baleines pêchées sont habituellement fixés à 200 individus par année en Islande. C’est donc 200 spécimens qui ne seront pas inquiétés en 2020.


©Lisa Milhavet

©2020 par Créatif +. Créé avec Wix.com