• Loïc Piaux

La Californie vise une énergie 100% propre d’ici 2045

En septembre 2018, le gouverneur démocrate de Californie, Jerry Brown, a instauré une loi déclarant que, d’ici 2045, son Etat devra produire 100% de son électricité sans dégager de gaz à effet de serre.


La Californie, avec ses 40 millions d’habitants, est un des États les plus puissants et les plus peuplés des États-Unis. S’il était considéré comme un pays, il représenterait la cinquième économie mondiale. Et contrairement au pouvoir fédéral américain, celui-ci s’engage pour limiter le réchauffement climatique.


En effet, bien que l’administration Trump se soit officiellement retirée en 2017 des 190 pays ayant ratifié les accords de Paris, Jerry Brown voit les choses autrement. Accompagné de 16 autres États américains, il reste aligné sur les exigences des accords de 2015 et compte bien rendre l’énergie produite dans son État 100% propre.


Pour se faire, 50% de sa production électrique devra provenir d’énergies renouvelables d’ici 2025 (solaire, éolien, géothermie…). Un pourcentage qui devra augmenter graduellement jusqu’à 60% en 2030 pour pouvoir prétendre à atteindre 100% en 2045. Cependant il n’exclut pas d’autres sources d’énergie (nucléaire, centrales au gaz avec systèmes de récupération du CO2 émis…), tant que celles-ci ne produisent pas de GES.


Le gouvernement californien espère aussi pouvoir créer des milliers d’emplois en empruntant ce chemin. Selon le sénateur Kevin de Leon, qui a porté cette loi, cette mesure va « doper l’économie et créer des dizaines de milliers d’emplois » précisant également que « il y a déjà dix fois plus d’emplois dans ce secteur pour la seule Californie que dans l’exploitation des mines de charbon pour l’ensemble des États-Unis. ».


Pour l’instant l’énergie solaire et éolienne représente 20 % de la production d'électricité californienne. Tout reste à faire donc.


©Eve Lague

18 vues0 commentaire

©2020 par Créatif +. Créé avec Wix.com