• Loïc Piaux

Ocean Cleanup vise à nettoyer 90% de la pollution plastique flottante des océans.

En 2013, le néerlandais Boyan Slat, alors âgé de 18 ans, crée le projet Ocean Cleanup. Son objectif est de nettoyer les océans de 90% de leurs déchets plastiques flottants.

Dans le monde, environ 15 tonnes de déchets plastiques sont déversées dans les océans chaque minute ! Soit un total de 8 millions de tonnes par an, causant notamment la mort d’environ 100 000 mammifères marins.

Ces déchets, une fois dans l’océan, suivent les courants et s’amassent tous au même endroit formant ainsi ce qu’on appelle des vortex de déchets. Le plus grand se situe dans le Pacifique. Il s’étend sur 1,6 million de km², soit trois fois la taille de la France.

Face à ce désastre écologique, The Ocean Cleanup a travaillé des années pour mettre au point un système de récupération des déchets en mer efficace et viable à grande échelle.

Les équipes de Boyan Slat ont développé un système de nettoyage dit passif. Au lieu d’utiliser des navires qui seraient trop énergivores, polluants et trop peu efficaces, ils ont inventé un immense filet flottant qui se déplace avec les déchets grâce aux courants et aux vents marins. Pour que celui-ci puisse les récupérer, il est équipé d’une ancre flottante qui ralentit sa course. Cela permet donc aux déchets se déplaçant à la vitesse des courants de s’amasser dans ses mailles. Une jupe de trois mètres de profondeur retient les déchets et permet donc à la vie marine de passer en dessous sans rester bloquée.


Ce filet reste en place de façon permanente. Au bout de quelques semaines, des bateaux viennent ramasser sans difficulté les tonnes de débris récoltés. Par la suite ils sont triés puis recyclés.

En 2019, les premiers essais de leurs systèmes ont eu lieu et se sont avérés efficaces. L’opération de nettoyage à grande échelle est donc désormais lancée, avec pour objectif de récupérer 50% du vortex du pacifique tous les 5ans.

The Ocean Cleanup sont aussi présents dans les rivières où sont récupérées des tonnes de déchets grâce à des bateaux à énergie solaire. Selon leurs statistiques, 80% de la pollution plastique viendrait de 1000 rivières dans le monde. D’ici 5 ans, ils ont l’ambition d’être présents sur l’ensemble de celles-ci pour intervenir à la source, et limiter le nombre de déchets en mer.


C’est la première fois qu’un système d’une telle envergure est mis en place pour la récupération des déchets en mer. Maintenant que les tests ont été effectués le grand ramassage de déchets va pouvoir commencer.

Plus d'informations sur : theoceancleanup.com


©Mariana Calil

©2020 par Créatif +. Créé avec Wix.com