• Loïc Piaux

Presque 88 000 espèces animales sont protégées. Bonne ou mauvaise nouvelle?

Selon Gapminder, entreprise traitant des statistiques mondiales pour l’ONU, en 2017 on recensait 87 967 espèces protégées. 60 ans plus tôt, l’humanité n’en protégeait que 34.


À la vue de ces chiffres, on peut voir que l’Homme se préoccupe de plus en plus de la vie sur Terre et de sa protection. Cependant, si les protections d’espèces ont explosé ces dernières années, c’est aussi parce que le nombre d’espèces en danger en a fait de même.


Alors, que penser de ces chiffres ? Comme souvent, tout est une question de point de vue. Veut-on voir le verre à moitié plein ou à moitié vide ?


Aujourd’hui la Redlist, organisme mondial faisant état des espèces en voie d'extinction, compte dans ses rangs environ 31 000 espèces animales et végétales. 41% des amphibiens, 34% des conifères, 33% des coraux ou encore 25% des mammifères sont concernés.


Un bilan on ne peut plus inquiétant certes, mais qui met en lumière l’action générale quant à la protection des êtres vivants. Sur les quasi 88 000 espèces protégées, 31 000 d’entre elles sont en danger d'extinction, cela veut dire que les autres sont prisent en charge dès les premiers signes de déclin. La protection se fait plus tôt et prévient avant qu’il ne soit trop tard.


De plus, toujours selon Gapminder, les espaces protégés se sont également multipliés. Au début du XXe siècle, 0.03% de la surface totale terrestre était protégée (parcs nationaux et autres réserves naturelles) . En 2016 ce chiffre s’établissait à 14,7%.


Cependant, malgré ces efforts, le combat pour la survie des espèces est loin d’être gagné. Mais, comme l’a dit le fondateur de Gapminder, Hans Rosling, dans son livre Factfulness: «ce n’est pas parce que le monde ne va pas bien qu’il ne va pas mieux».


Même si l’extinction de masse qu’engendre l’humanité ces dernières décennies est une terrible réalité, on ne peut nier que l’Homme protège mieux la vie sur Terre. Grâce à ses efforts de conservation, de nombreuses espèces ont été sauvées de l’extinction ces dernières années.


©Maxime Lemieux-Noël

©2020 par Créatif +. Créé avec Wix.com